Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'école autrichienne d'économie, la dynamique de l'économie.

Les bases de l'économie

8 Janvier 2018 , Rédigé par Le blog autrichien

Les bases de l'économie.

 

Quelles sont les bases de l'économie? Qu'est-ce qu'il faut savoir pour comprendre l'économie, pour débuter en économie? Il faut comprendre une chose: l'économie, c'est l'échange. Un échange à somme positive, ou encore un jeu à somme positive pour employer le jargon de la théorie des jeux.

 

Imaginons deux personnes, qui produisent chacun un produit, ou un service. Monsieur A fabrique le produit A, Madame B le produit B. Monsieur A échange un produit A contre un produit B avec madame B. Chacun en tire un bénéfice. Monsieur A a beaucoup de produits A, plus qu'il n'en aura jamais besoin. Par contre il n'a pas de produit B. Par conséquent il a plus besoin du produit B qu'il acquiert que du produit A qu'il échange. Et idem pour madame B, dont le produit A qu'elle acquiert a plus de valeur que le produit B dont elle se dessaisit. L'échange est positif pour chacun d'entre eux.

 

Introduisons maintenant l'échange indirect. Cela nécessite un bien intermédiaire. Imaginons que Monsieur A a besoin du produit B, mais madame B absolument pas du produit A. Monsieur A doit trouver un bien qui intéressera madame B. Or, un produit s'impose comme échangeable avec tout le monde. Ce produit finit par être considéré comme une monnaie. Historiquement, c'est l'or qui s'est imposé comme le produit universellement échangeable. Monsieur A cherche donc à échanger un produit A à quelqu'un en échange d'or. Puis, il échange l'or contre un produit de madame B. Madame B accepte l'or, car il lui permettra d'acheter un produit dont elle aura besoin ou envie à n'importe qui.

 

Introduisons la monnaie fiduciaire. Le mécanisme est le suivant. Monsieur A va fournir un produit A à monsieur C. Celui-ci lui signe une reconnaissance de dette. Monsieur A va à la banque échanger la reconnaissance contre un billet de banque. Ou contre une augmentation de son compte en banque. Ce qui s'appelle l'escompte. D'où le nom ancien de comptoir d'escompte des banques. Avec son billet, monsieur A peut acheter un produit à madame B. Monsieur C va vendre à madame B un produit C. Il récupère le billet et solde sa dette à la banque.

 

On peut introduire également la monnaie crédit. Monsieur A emprunte de la monnaie à la banque. La banque lui fait donc crédit. Avec cette monnaie, il achète des produits. Il vend ses produits contre de la monnaie. Et rembourse son crédit avec l'argent gagné.

 

Nous avons là le schéma de base de l'économie. La base de la compréhension du système économique. Il est connu aujourd'hui comme la loi des débouchés, ou loi de Say, du nom de l'économiste français Jean-Baptiste Say, qui l'a explicitée dans son Traité d'économie politique.

 

La loi de Say est aujourd'hui critiquée. Souvent, il est dit qu'elle s'appliquerait uniquement à une économie de troc. Nous venons de voir que non. Jean-Baptiste Say, ainsi que les économistes qui l'ont précédé et ceux qui l'ontsuivi, étudiait l'économie monétaire. Pas une imaginaire économie de troc.

 

Une autre critique est l'absence de formulation mathématique. La théorie économique aujourd’hui considère que la scientificité requiert les mathématiques. Elle construit donc de beaux modèles mathématiques à partir d'observations statistiques. Cependant, on remarque que les mathématiques, en économie, permettent de dire tout et son contraire! Ainsi, les différentes écoles en économie aboutissent à des conclusions différentes avec les mêmes outils, et en observant a priori la même économie. En fait, tout dépend des hypothèses de départ. La statistique étant elle même un construit qui dépend de ce que l'on décide d'observer, et sous quel angle. Nous revenons donc à la nécessité d'une réflexion littérale.

 

On peut montrer par ailleurs la loi de Say à travers deux exemples. Notamment le livre de Keynes, La Théorie Générale de l'Emploi, de l'Intérêt et de la Monnaie. La théorie de la relance de Keynes est basée sur la réfutation de la loi de Say. Ce qui montre son importance dans l'édifice de la théorie économique. Même si Keynes déforme complètement la loi de Say! C'est Keynes qui est à l'origine de l'expression: « l'offre crée sa propre demande. » C'est ainsi que souvent est décrite la loi de Say. Or, nous avons vu que c'est absurde. La loi de Say, c'est l'échange. Say employait l'expression « les produits s'échangent contre des produits ». Toute une partie des économistes ignorent en fait le sens de la loi de Say, ne voyant que la formule fausse de Say. (Voir aussi à ce sujet Les vicissitudes de la loi de Say.)

 

Paradoxalement, l'importance de la loi de Say est exprimée par l'école autrichienne d'économie, dont pourtant sa principale figure de proue dit qu'elle n'est qu'un préambule, pas un véritable fondement. Mises écrit:

« Il est important de savoir que ce qu'on appelle la loi de Say était en premier lieu destiné à réfuter les doctrines populaires des périodes ayant précédé le développement économique en tant que branche de la connaissance humaine. Elle ne faisait pas partie intégrante de la nouvelle science de l'économie telles que l'enseignaient les économistes classiques. Elle était plutôt un prélude - un exposé et une réfutation des idées erronées et intenables qui troublaient les esprits et constituaient un obstacle sérieux à l'analyse raisonnable de la situation. »

 

ainsi, pour Mises, que l'économie est l'échange est une évidence, la base. A tel point que Mises emploie le terme « catallactique », qui signifie « science des échanges », pour désigner l'économie. Ce qui a donné le terme aujourd'hui utilisé de catallaxie.

 

La base de l'économie est l'échange à somme positive. Comme le souligne Mises, c'est le préambule de toute la science économique. L'oublier conduit à des idées erronées.

 

 

Lire la suite